MBCT

 

« La pleine conscience – mindfullness – est l’état de conscience qui émerge en portant son attention intentionnellement sur l’expérience qui se déploie dans l’instant présent, sans jugement ».

 » Être en « Pleine conscience »  – mindfullness –  signifie diriger son attention d’une certaine manière, c’est-à-dire délibérément, au moment voulu, et sans jugement de valeur. »

 

Jon Kabat Zinn

méditation pleine conscience

 

L’origine de l’entraînement à la pleine conscience revient au Bouddha historique : les principaux textes originels de la tradition sont l’Anapanasati Sutta : Soutra sur la pleine conscience de la respiration et le Satipatthana Sutta : Soutra de l’établissement des quatre attentions.

En 1910, le Dr Roger Vittoz, médecin Suisse, avait déjà exploré une méthode de rééducation psychologique fondée sur la réceptivité psychosensorielle et qui s’apparentait par certains côtés à une pratique de pleine conscience. Cette approche aurait fait dire à Einstein, pratiquant la méthode : « Le Vittoz révolutionnera le monde ».

Toujours en Europe, vers 1963, le Dr A. Caycedo introduit dans la sophrologie le courant phénoménologique, et propose plusieurs sophronisations se rapprochant de l’esprit de la pleine conscience.

Aux Etats-Unis, Jon Kabat-Zinn, docteur en biologie moléculaire et pratiquant de yoga et de méditation, élabore en 1979 un protocole de gestion du stress basé sur une méditation s’inspirant du courant Vipassana. Plusieurs études hospitalo-universitaires ont étudié l’efficacité de ce programme, qui s’étend outre la gestion du stress, à diverses affections psychosomatiques ainsi que dans la douleur chronique.

Ce protocole sera repris en 1995 par le psychiatre Zindel Segal et ses collaborateurs dans le cadre de la prévention des rechutes dépressives, et appelé programme MBCT (Mindfulness Based Cognitive Therapy).

Depuis une dizaine d’années, ces pratiques ont été introduites et soutenues en France par Dr Christophe André, son ami bouddhiste Matthieu Ricard et notre amie sophrologue Geneviève Hamelet. Aujourd’hui, le programme MBSR a été adapté dans les troubles addictifs (Protocole MBRP), dans les troubles du comportement alimentaire (Protocole MBCA) et commence à être proposé aux enfants. La méditation de pleine conscience intéresse les médecins par ses nombreuses validations santé, interroge les chercheurs en neurosciences comme Richard Davidson ou Dan Siegel, et commence à rentrer dans l’entreprise.